les différentes étapes de la procédure de VAE

• Etape 1

Vous pouvez télécharger le dossier de candidature sur le site internet ou en faire une demande auprès de Véronique Guyot 05 49 619 645

• Etape 2
dépôt du dossier de candidature (livret 1 de recevabilité)

Cette première partie du dossier devra contenir le parcours détaillé des expériences professionnelles du candidat, une lettre de motivation et des attestations justifiant de son expérience.

• Etape 3 : décision de recevabilité
Les conditions de recevabilité sont étudiées par la commission VAE de l’école. Le candidat reçoit par courrier la décision de la commission, dans un délai de deux mois suivant la réception du dossier.

• Etape 4 : constitution et remise du dossier
Une fois sa candidature acceptée, le candidat doit constituer la deuxième partie du dossier de demande de validation. Celle-ci est un rapport détaillé des connaissances, aptitudes et compétences du candidat, acquises lors de son expérience, mises en parallèle avec le référentiel.

Pour l’aider dans sa démarche, l’école met à disposition une série d’outils de lecture du référentiel. Le candidat peut alors choisir de bénéficier d’un accompagnement personnalisé, constitué de cinq entretiens (téléphoniques ou en face à face). Ces entretiens permettent aussi au candidat de préparer sa soutenance.

• Etape 5 : entretien avec le jury

Le dossier d’expérience est étudié par chaque membre du jury avant l’entretien. Le candidat est convoqué à une soutenance devant le jury professionnel.

L’épreuve dure une heure et se découpe en plusieurs parties :

  • Évaluation de la motivation
  • Présentation des travaux
  • Évaluation de la culture métier
  • Étape 6 : décision du jury de la commission VAE

Le jury évalue si l’expérience et les compétences du candidat correspondent aux attentes du titre.

Le jury peut accorder la validation totale de la certification.

Il peut également estimer que l’expérience du candidat ne couvre pas l’ensemble des exigences du titre, il n’accorde alors qu’une partie du titre professionnel, on parle de « validation partielle ». Il propose un plan d’action complémentaire afin d’enrichir les compétences du candidat, soit par la voie de la formation professionnelle, soit par la voie de l’expérience professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *